Geek +50 ans, 4D programmer, 23 500 comics, science-fiction, Diablo, mécanique quantique, mathématique,Feynman, série TV et .... abonné au gaz

dimanche 21 octobre 2018





Les apophtegmes de Manu

ou

l’erreur sur la caractéristique du pouvoir actuel



La définition d’apophtegme est « Parole mémorable ayant une valeur de maxime. »
Notre bon monarque est devenu le spécialiste de la petite phrase.

Voilà un florilège non exhaustif
« Il y a dans cette société (Doux) une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. »

« Une gare, c'est un lieu où on croise les gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien. »

« Vous n'allez pas me faire peur avec votre tee-shirt : la meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler. "

« Certains, au lieu de foutre le bordel, feraient mieux d'aller regarder s'ils ne peuvent pas avoir des postes là-bas, parce qu'il y en a qui ont les qualifications pour le faire et ce n'est pas loin de chez eux. »

Emmanuel Macron prévient qu'il ne cédera rien « ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes "

"Le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien."

 Il traite les Français de « Gaulois réfractaires au changement »

"On met un pognon de dingue dans les minima sociaux"

« Je traverse la rue, je vous en trouve »

Je ne vais pas refaire toutes les analyses pour « expliquer » ces phrases car elles sont nombreuses : pour les pro Macron c’est du parlé vrai, pour les opposants c’est du mépris de classe.  Les uns et les autres ont tort.

Ce que l’on observe depuis 2 ans est l’augmentation de la répression policière, la dernière en date est celle contre les grévistes du Park Hyatt Vendôme. http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-les-grevistes-du-park-hyatt-vendome-deloges-par-la-police-12-10-2018-7917468.php

La violence utilisée sur la ZAD de Notre-Dame_des-Landes puis pour des opposants dans l’Est n’est que la partie émergente de l’iceberg. Le régime Macron utilise les outils semblables au supplice utilisé par les monarques absolus. Il faut lire ou relire « Surveiller et punir » de Foucault où il explique que le supplice n’était que le moyen pour effrayer et montrer sa puissance. Le pouvoir en place fait des lois qui sont le pendant numérique du panoptique : surveiller sans être visible.

Je passe sur l’affaire Benalla avec une police incapable d’ouvrir une porte et de trouver l’adresse de quelqu’un qui travaille pour le parti majoritaire. La disparition du coffre, les pressions sur le Sénat, les propos de Collomb sur l’interdiction des manifestations, et bien d’autre petits éléments amènent certains à parler de pente vers le fascisme. D’ailleurs, contrairement à ce que l’on croit généralement, le fascisme n’est pas l’opposé de la démocratie mais une dégénérescence de celle-ci quand disparaissent les contre-pouvoirs. Là encore, il y a, à mon sens, une erreur d’analyse.
S’il y a des éléments qui pourrait y faire penser, ne serait-ce que l’approbation bruyante des extrêmes droites européennes sur la politique anti-émigrants de la France, ce n’est pas encore suffisant pour dire que le régime est fasciste.

On arrive sur ce qui fait la une des médias depuis quelques jours : l’opération contre Jean-Luc Mélenchon (JLM) et la France Insoumise (FI). Je resterai sur le factuel : des perquisitions ordonnés par un procureur de la République qui dépend du pouvoir politique, une centaine de policiers puissamment armés et porteurs de gilets pare-balles, une perquisition qui n’a pas respecté le code de procédure pénale, un JLM et certains insoumis en rage, …. On en revient à Foucault et au remplacement du supplice par l’action violente des forces de l’ordre et de la justice. Au passage, les psychologues vous expliqueront que l’homme soumis à une injustice répond toujours d’une manière plus violente que la crapule qui garde son calme.
Il n’est pas étonnant que la caste médiatique se déchaine contre Mélenchon. Je l’ai déjà expliqué dans des articles précédents : https://blogdugeekvintage.blogspot.com/2017/04/25-196-25-et-pas-de-marine-le-pen-au.html et https://blogdugeekvintage.blogspot.com/2017/05/traitre-emmanuel-goldstein-allez-faire.html . les 2 minutes de haine d’Orwell sont justes étendus à des heures voire des jours.
Que les journalistes se drapent dans une pseudo objectivité n’est pas étonnant. Ce que je trouve dégueulasse est qu’ils s’abritent derrière les meurtres de VRAIS journalistes d’investigation pour prouver leur intégrité alors qu’ils ne sont que des investigateurs de salon. Chacun choisit sa laisse.

Tout ce qui précède m’amène à ma grille de lecture de la situation.

JLM et la FI dénonce une manoeuvre politique. Une grande partie de la classe politique agit et commente ce que fait Macron comme de la politique. Macron serait donc un homme politique. Et bien je ne le crois pas.
Mon analyse est que Macron est un pur technocrate pas seulement de l'administration mais aussi de l'entreprise. La composition de ses gouvernements est en grande partie des « techniciens », des « pros » et pas des politiques. D’où sa difficulté quand 2 ministres n’entrant pas dans cette catégorie démissionnent brutalement.
Quand Macron parle de start-up nation c’est bien au sens littéral. On lui a confié une mission et des objectifs et il s’applique à les atteindre. Quand j’écris « on », je ne parle pas de personne en particulier, d’illuminati qui régiraient le monde. Encore une fois, il n’y a pas de complot mais une lutte entre la classe dominante et une classe dominée. Certes, on peut dire que la façon dont Macron a créé un parti (ce qui demande beaucoup d’argent) et financé sa campagne notamment par des diners à Londres et New York (imaginez si JLM avait été à des diners à Cuba ou Moscou) montre qu’il a eu affaire à des donateurs très généreux (Cf livre de Julia Cagé). Certes on peut dire que la promptitude qu’il a mise à montrer sa gratitude en faisant quelques cadeaux fiscaux aux plus riches peut sembler suspecte. Mais on pourrait (les journalistes intègres et objectifs) nous taxer de procès d’intention. Corrélation n’est pas causalité. Blablabla. Donc il n’y a pas qu’eux. Il y a aussi la logique d’un système dont le processus est enclenché depuis 40 ans.

Beaucoup de commentateurs s’arrêtent sur les mauvais sondages. Macron n’en a cure pour la simple raison qu’un patron n’a rien à faire de savoir si les employés sont contents ou pas. Là les employés sont les électeurs de base et les clients sont dans la classe dominante. Pour le moment, tout va bien car les clients sont contents. Une fois le job terminé, Macron sait qu’il aura une place bien au chaud dans le privé où il pourra continuer à exercer ses talents.
On a entendu à plusieurs occasions des élus dire aux LREM que l'Assemblée n'était pas un conseil d'administration. Et bien si. Tout est géré comme une entreprise. On ne fait pas de politique mais on applique les consignes. De même, les commentateurs peinent à trouver une ligne politique à En Marche. Il n'y en a pas, il y a un business plan.  

Et nous arrivons à l’opération anti-terroriste menée contre JLM et la FI. Pardon! Les perquisitions dans le cadre d’une enquête préliminaire ordonnée par un procureur qui est dépendant du gouvernement mais indépendant dans sa tête (traduction : l’indépendance est fonction de la longueur de la laisse qui ici est très courte). Là où JLM et la FI se trompe est qu’ils pensent que c’est une manoeuvre politique. L’objectif n’est pas d’avoir la liste des simples militants comme vous et moi mais d’avoir les noms des insoumis infiltrés dans les hautes sphères. L’absolutisme est souvent parano. Or, dans l’entreprise, il faut atteindre les objectifs par tous les moyens. Il n’y a pas de morale dans ceux-ci car seul compte le résultat. Donc on organise une opération de basse police pour récupérer les documents. Le temps que la procédure soit annulée pour vice de forme les données auront été copiées et étudiées, La procureur a déjà indiqué qu’il n’y avait pas de quoi déclencher une procédure judiciaire. 


J’ai déjà écrit qu’il était naïf de penser que les « partageux » arrivent au pouvoir par les voies de l’élection à part circonstances extrêmes (guerre, révolutions, crise économique extrême, …). J’ai eu la chance de lire le bouquin du docteur de Mitterand avant que le livre ne soit interdit. Le premier chapitre décrit la tentation qu’avait eu Chirac de faire un coup d’état en 1981. Je ne mets évidemment pas l’élection d’un social démocrate comme élection d’un « partageux ».  Je vois les efforts de JLM et la FI d’apparaitre comme de vrais républicains qu’ils sont mais qui sont niés par la caste au pouvoir alors que c’est elle qui pervertit la démocratie en laissant à une camarilla le soin de gouverner. Cela me fait penser à l’Europe qui veut passer comme le bon élève de la mondialisation en ouvrant son marché à tous les vents pendant que, benoitement, les autres prennent des mesures protectionnistes. C’est perçu comme une faiblesse et augmente la force des coups de l’adversaire.

Je me répète mais à un moment il faudra se poser les bonnes questions. Il y a beaucoup de gens qui pensent que tout va bien dans le meilleur des mondes et que le régime est démocratique. je leur conseille de lire "Matin Brun" (lien ci-dessous). Etienne Chouard fait une excellente analyse de l'élection comme frein à la véritable démocratie (lien ci-dessous).    

Addendum du dimanche 25/11/2018
Depuis la publication de cet article, il y a eu un article de Thomas Guénolé dans Huffington Post. Cet article démontre factuellement que l'arsenal législatif pris dans son ensemble constitue ce qu'on appelle un état policier.
Hier, c'était la journée d'action des Gilets Jaunes (GJ). Je ne m'attarderai pas sur la propagande médiatique qui, comme à son habitude, a distordu les faits. Le point important est que beaucoup des GJ ont subi ce que subissent ceux qui avaient manifesté lors des conflits sociaux. La violence de la répression est à la hauteur de l'intention de la classe dominante d'assoir un pouvoir absolu. Nous sommes actuellement au dernier étage avant la dictature fasciste. La démocratie néolibérale n'est pas, contrairement à ce que l'on vous serine à longueur de temps, l'opposé du fascisme mais le revers de la même pièce. 
On avait glosé juste après l'élection de Macron sur une commande très importante de grenades lacrymogènes. On sait maintenant pourquoi elle était nécessaire pour un pouvoir qui ne peut, par nature, qu'être répressif.

Article de Thomas Guenolé : https://www.huffingtonpost.fr/thomas-guenole/la-france-devient-elle-un-etat-policier_a_23588460/

Gérard Filoche et les phrases http://www.filoche.net/2017/02/07/21-des-pires-declarations-d%E2%80%99emmanuel-macron/

Analyse Delporte dans le Monde https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/09/17/je-traverse-la-rue-je-vous-en-trouve-en-une-petite-phrase-emmanuel-macron-expose-sa-vision-du-travail_5356365_823448.html

Comment acheter des électeurs et comment Macron a contourné les règles https://www.youtube.com/watch?v=3eg9dLYyGko

Macron et l’indépendance de la justice https://www.marianne.net/politique/nouveau-procureur-de-paris-macron-crispe-en-faisant-sa-justice-lui-meme

Foucault « Surveiller et punir » https://fr.wikipedia.org/wiki/Surveiller_et_punir

Matin Brun http://lecteurenherbe.over-blog.fr/article-matin-brun-98037252.html

Conférence d’Etienne Chouard sur le processus électif https://www.youtube.com/watch?v=Pm_ebQrLt6s 

lundi 20 août 2018

 

Pensée éparpillées


Cela fait quelques mois que je n’ai écrit sur ce blog. Après le rush des élections, j’ai fait une pause dans l’écriture histoire de souffler un peu. Cela m’a permis aussi de prendre du champ et de regarder les évènements. Naïvement, je pensais que les choses se calmeraient. Que la violence des débats s’apaiserait par la joie des vainqueurs. C’était sans compter sur la haine pour les « partageux » . L’égoïsme ontologique de l’individu se satisfait d’une servitude qui reste encore moelleuse.

En ce moment sur Twitter, j’utilise 2 citations pour l’une dire bonjour et l’autre dire bonsoir sans qu’une soit plus attachée à un salut.
La première est une réplique du film « Je ne sais rien mais je dirais tout ». Ce film est une satire de la bourgeoisie autour de la figure d’un marchand d’armes joué par Bernard Blier. Son fils est à l’opposé en étant éducateur social; il est joué par Pierre Richard. Celui-ci se trouve être ramassé par la police dont le commissaire est joué par Pierre Tornade. Son père vient le chercher et il est libéré.
Dans la voiture, Blier : "Rappelle-toi que c'est grâce à ces cons qu'on est des puissants"
Devant le commissariat, Tornade »Messieurs, rappelez-vous que c'est grâce à ces puissants que nous sommes des cons" 
Ne trouvez-vous pas que cela illustre parfaitement le climat actuel avec un monarque qui a montré maintes fois son mépris pour les petites gens et un peuple qui, au mieux est indifférent et au pire pense qu’il est LA solution aux difficultés de l’époque actuelle.

La deuxième est d’Oswald Wirth "Ne pas penser, c'est consentir à être dominé, conduit, dirigé et traité trop souvent en bête de somme" . L’élection nous conduisant à élire nos maîtres, y rajouter de ne pas réfléchir et se laisser guider par une « information » des médias mainstream. Par ailleurs, j’ai souvent parlé du principe de moindre action de Maupertuis. La nature fonctionne de la façon la plus efficace à l’énergie minimum. Contrairement à l’humain, la nature est économe en énergie. De même, les neurosciences montrent que le réseau neuronal (terme utilisé habituellement en Intelligence Artificielle) est plus dense quand un individu réfléchit que lorsqu’il est dans la croyance. La perte moyenne de 4 points de QI depuis les années 70 s’explique en partie par le développement des technologies qui permettent de s’abstraire du processus réflexif. Par conséquent, c’est celui qui a le plus de puissance de feu qui va faire passer ses idées.

J’avais écrit il y a 3 ans que la guerre était déclarée entre l’oligarchie et le reste de la société. Texte juillet 2015

Elle fait rage actuellement et l’on assiste à une offensive relayée avec zèle par les médias propriétés de l’oligarchie. Et même au-delà si l’on lit l’article sorti ce jour dans Ouest France sur le Vénézuela https://www.ouest-france.fr/monde/venezuela/pour-sortir-de-la-crise-le-venezuela-multiplie-les-salaires-par-34-5929368 . Tous les éléments de langage y sont avec en premier lieu de faire passer l’idée que Maduro n’est pas élu démocratiquement et exerce une dictature. On oublie au passage les 10 policiers tués par balle pendant les manifestations pacifiques de l’opposition. Moi j’en reste à cette émission Sujets qui fâchent https://www.youtube.com/watch?v=ZTZdmnxXSWA et j’attends toujours les contre arguments des thuriféraires de l’opposition « démocratique » notamment le cas de la pénurie de médicament. J’ai pu même lire sur Twitter que les instigateurs du dernier attentat sont la résistance face à un Maduro repeint en Hitler. A ce point là la connerie ...
 

Je ne sais pas si vous avez connu mais, à l’école, il y avait toujours une brute qui terrorisait les autres élèves et qui était suivi par une cour où il y avait un petit malingre qui donnait des coups de pieds par derrière quand la brute agressait quelqu’un. Macron, sur le Vénézuela (mais aussi sur d’autres sujets) est ce petit « courageux » derrière Trump. 

Je parle du Vénézuela mais ce n’est qu’un détail face à la désinformation quotidienne sur ce qu’il se passe en France.

Parlons rapidement de l’affaire Benalla. Sur le fond tout est dit mais c’est sur l’information relayée par tous les médias mainstream que l’affaire avait été amplifiée par des comptes pro russes. Cette intoxication provenait d’une pseudo-ONG financée en partie par une agence de propagande US et l’Union Européenne. Elle eut le malheur de mettre à disposition les sources de son « travail ». Mal lui en pris car de simple twittos se sont retrouvés dans une liste dont votre serviteur sous le rang 21190 pour 27 tweets. Je parle de rang, et non pas de matricule comme cela a été repris, car c’est le numéro de la ligne que l’on a après un tri sur le nombre de tweet. Moi c’est pour ce type de tweet que j’ai été recensé. Leur caractère pro-russe saute aux yeux.


Le tollé n’aurait pas été tel si un climat de lente descente vers un régime au mieux autoritaire au pire dictatorial ne dominait la scène nationale. Entre les lois sur la « sécurité » liberticides, les lois anti-immigration inspirées par la doxa d’extrême droite, les violences policières innombrables relayées sur les réseaux sociaux et un parlement aux ordres de l’exécutif (« de simples digéreurs, intestins silencieux de la bouche élyséenne » André Chassaigne), on est dans une société proche de celle phantasmée du Vénézuela.
L’oligarchie a décidé de prendre la main sur le pouvoir politique en se débarrassant des politiques qui pouvaient avoir encore quelques scrupules. Macron est le numéro deux du village. Il accomplira sa mission avec zèle et sans état d’âme.

Ce qui est consternant est l’incapacité d’une certaine classe moyenne de voir la situation réelle. Elle paie pour les plus riches mais elle continue de taper sur le petit ou le « privilégié » qui souvent gagne moins que lui. Ce sont pourtant des gens qui ont dans la majorité une instruction supérieure. Apparemment on ne leur pas appris à penser mais à accepter le premier discours qui passe sans en interroger le fondement. L’esprit critique est réservé aux chômeurs ou aux cheminots. Le diplôme ne donne pas l’intelligence.

Dans un autre registre, il y a la polémique qu’il y a eu sur les militants de gauche qui ont regretté que les gens descendent dans la rue pour manifester leur joie. Ils ont reçu une volée de bois vert. Il se trouve que ma femme se promenait à ce moment là. Elle croisa une voiture pleine de jeune qui gueulait « on a gagné ». Comme elle ne participa pas à leur bonheur en levant les bras au ciel et criant « on a gagné », elle fut traitée de « connasse ». Cet épisode montre simplement ce que j’appelle la dictature de l’allégresse. Dans un moment comme cela on se doit de participer sous peine d’être traité de mauvais français. Cet exercice cathartique soi-disant inclusif est en fait une injonction. Une illustration est le « Qui ne saute pas n’est pas Lyonnais » des supporters de foot de l’OL.
Pour en revenir aux militants de gauche, il faut dire que c’est un véritable sacerdoce. Ce sont des gens qui se battent pour des gens qui, au mieux, vont les ignorer ou, au pire, vont les critiquer. Comment ne pas comprendre ceux qui se sont battus sur la lois travail, qui ont donné du temps et de l’énergie pour une cause commune à tous les salariés et qui n’ont reçu que peu de soutien? Il suffit de voir comment sont traités les leaders des « partageux ». Quand ils ne sont pas emprisonnés comme Lula après une parodie de procès, on leur impute toutes les turpitudes comme pour Mélenchon, Corbyn ou Sanders. Quand on voit le nombre de leurs ennemis, on peut se demander pourquoi ils dérangent tant. Par ailleurs, ce sont des personnes ayant atteint depuis longtemps l’âge de la retraite. Que viennent-ils faire dans ce marigot alors qu’ils pourraient tranquillement profiter de leur retraite? Le sens du bien commun peut-être.

Voilà donc quelques réflexions éparses. Si j’avais un conseil à donner, c’est de passer au crible les informations que l’on reçoit y compris celles de média en qui l’on fait confiance. Toujours s’interroger sur ses opinions : sont-elles le fruit de ma réflexions ou sont-ce la reprise d’éléments de langage entendu ? Pratiquer le doute cartésien de façon raisonnée (ne pas remettre en doute que laTerre est ronde par exemple).    


 
 Quelques références ou matières à réflexion.

Les libertés en France : https://www.20minutes.fr/societe/2276087-20180523-onu-epingle-france-lutte-antiterroriste-effets-preoccupants-libertes-individuelles?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&xtref=twitter.com&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1527092945

Emission sur la justice https://www.youtube.com/watch?v=5hnnjqaMDSc&feature=em-lbcastemail

Déclaration Collomb sur manifestation https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/26/maree-populaire-gerard-collomb-critique-la-passivite-complice-des-manifestants-face-aux-casseurs_a_23444279/

L’intox de Disinfo décortiquée https://www.les-crises.fr/nicolas-vanderbiest-et-le-eu-disinfolab-a-l-origine-d-une-intox-l-affaire-benalla-produit-de-la-russosphere/

Sujets qui fâchent https://www.youtube.com/watch?v=ZTZdmnxXSWA

mardi 7 novembre 2017



Pensées éparses



Le Goncourt "L'ordre du Jour" d'Eric Vuillard raconte la complicité des grands patrons allemands avec Hitler. Alors qu'on célèbre le 100ème anniversaire de la révolution d'octobre. On peut lire dans Ouest France que c'est Lénine (mort en 1924 donc depuis sa tombe) et Staline qui ont aidé Hitler à accéder au pouvoir. Le révisionnisme en Histoire n’est pas toujours là où on le pense.
Au contraire, comme je l’ai écrit là https://blogdugeekvintage.blogspot.fr/2017/05/traitre-emmanuel-goldstein-allez-faire.html , les communistes allemands ont été les premières victimes de l’accession d’Hitler au pouvoir. Ils ont inauguré les camps de concentration et leur leader Ernst Thälmann  est mort à Buchenwald. Il a fallu ensuite tout le cynisme de Staline pour la signature du pacte germano-soviétique.
Si vous n’avez pas le temps de lire, vous pouvez vous reporter sur le film « Mille milliards de dollars » d’Henri Verneuil. Belle illustration des agissements du grand capital pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Il faut bien comprendre que le capitalisme prospère dans les régimes dictatoriaux. Un type de gouvernement autoritaire permet de « tenir » la foule donc apporte une stabilité aux affaires.

Un petit mot sur la Catalogne. Je ne m’aventurerai pas à donner mon avis dans la mesure où je ne pense pas avoir les éléments pour me faire une opinion. Ce qui m’intéresse est que l’Union Européenne a délivré le prix Sakharov à l’opposition vénézuélienne et qu’elle cautionne la politique de Madrid qui emprisonne des opposants politiques. D’un côté on a une opposition au pouvoir central qui a entamé une action pacifique qui a dégénéré à cause de l’intervention brutale des forces de l’ordre. De l’autre on a une opposition qui appelle à l’insurrection à travers les « guarimbas ». En plus cette opposition a perdu des élections régionales que les médias bien pensant affirment truqués. Ce sont les mêmes qui vous expliquent qu’un « référendum » bidonné sur Notre-Dame_des_Landes doit être respecté. L’opposition conteste les résultats comme à chaque fois qu’elle perd à l’exception du gouverneur de l’Etat de Lara qui valide le scrutin, le traître.
Conclusion un pays qui emprisonne et poursuit des hommes politiques qui n’ont fait qu’organiser un scrutin sans violence c’est une démocratie. En revanche un pays qui subit une opposition violente faisant de nombreuses victimes et qui remporte une élection est une dictature.

Dernier point
Le positionnement de la député Danièle Obono dans la France insoumise. Autant, j’avais trouvé sa position correcte sur le cas du chauffeur de la RATP et que ses propos avaient été déformés, autant sa camaraderie avec Houria Bouteldja me met mal à l’aise. L’intervention de Thomas Guénolé a le mérite d’être claire et documentée. Cette dame ne représente pas les valeurs que je défends. Il ne faudrait pas que, par le truchement de la député, le PIR devienne l’équivalent de Sens Commun chez LR. Jean-Luc Mélenchon a souvent affirmé qu’il fallait en finir avec les tambouilles électorales. Il ne faudrait pas penser que la récupération du « vote des quartiers » nécessite de s’assoir sur des valeurs de fraternité et tolérance. D’autres ont déjà mis le doigt dans le pot à confiture comme Lagarde à Bondy et dans les environs. Je ne pourrais pas voter pour un mouvement qui, officiellement car on parle d’une représentante de la République, tolère une parole, même par la bande, qui ne respecte pas mes valeurs.


Editos dans Ouest France
https://www.ouest-france.fr/reflexion/point-de-vue/revolution-russe-de-1917-l-emergence-d-un-revanchisme-bolchevique-5361379
https://www.ouest-france.fr/reflexion/point-de-vue/quel-heritage-de-la-revolution-russe-de-1917-5361375
Mille milliards de dollars https://fr.wikipedia.org/wiki/Mille_milliards_de_dollars
Prix Sakaharov http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/10/26/le-parlement-europeen-decerne-son-prix-sakharov-2017-a-l-opposition-venezuelienne_5206310_3222.html
Point de vue élection régionale Vénezuela http://lvsl.fr/elections-regionales-venezuela-discretion-presse-francaise
Edito sur France culture https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-politique/le-billet-politique-mardi-7-novembre-2017
Intervention de Thomas Guénolé https://www.dailymotion.com/video/x3yoxoi
Bondy et Lagarde https://www.marianne.net/politique/comment-la-droite-confie-bobigny-des-petits-caids-0

mardi 10 octobre 2017




Ils sont tous nuls 


François Ruffin a interpellé Lemaire sur la médiocrité des élites économiques (mais on pourrait parler aussi des politiques) https://www.facebook.com/FrancoisRuffin80/videos/805792506268955/  . A cette occasion, il a donné quelques exemples de l’incurie de dirigeants étant la crème de la nation.

J’avais repris des informations de Marianne dans un de mes blogs où il y avait le parallèle entre ce que des « grands » dirigeants faisaient et ce qu’ils avaient touché : https://blogdugeekvintage.blogspot.fr/2015/09/comment-repondre-la-derniere-sortie-de.html

A contrario, le PDG d’Apple est venu visiter une petite entreprise normande qui a permis à la firme à la pomme de mettre au point son logiciel de reconnaissance faciale. C’est relaté dans Ouest France https://www.ouest-france.fr/high-tech/apple/exclusif-tim-cook-pdg-d-apple-en-visite-surprise-pres-de-caen-5300728 . On constate qu’une petite entreprise est capable d’avoir un leadership mondial et je suis prêt à parier sans soutien des pouvoirs publics.



La France a la chance d’avoir des inventeurs de génie. Malheureusement, leurs idées ne sont pas mis en oeuvre car les « élites », sorties des grandes écoles, ne croient pas en leurs inventions. Quand on sait qu’aujourd’hui on dépend à 100% de l’étranger dans le matériel informatique alors que c’est un Français qui avait conçu le 1er micro ordinateur. Quand on se rappelle la difficulté de Moreno pour développer sa carte à puce. Le dernier exemple est les fameuses batteries qui sont produites en Chine grâce à l’invention d’un Français qui n’a rencontré que scepticisme chez nos grands capitaines d’industrie https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-07-octobre-2017

Le problème de base est le système éducatif et la mentalité française. Il suffit d’avoir un diplôme d’ingénieur pour se croire supérieur. J’ai eu un patron comme cela qui m’a regardé avec condescendance pendant notre collaboration. Entre temps, j’avais réécrit la quasi totalité de ses programmes et même redressé un projet où il n’avait pas compris les besoins du client. Et je n’était devenu programmeur que 6 mois auparavant. De même, une personne ayant travaillé dans le transport urbain ne voulait travailler qu’avec des gadzarts. Un de ses sous traitants avait envoyé les deux qu’il avait dans sa boite pour conclure la collaboration. Pas sûr qu’il ait payé le meilleur prix.

Vous aurez noté que le PDG est habillé en jean et chemise. Cela a tellement « choqué » le journaliste qu’il a décrit l’ensemble de son habillement. Et en France, ne pas être en costard cravate c’est être incompétent. Un membre du Club Affaire dont je fais partie m’avait dit un jour que j’aurais plus de clients si j’étais en costard cravate. Etre « mal » habillé a du sans doute me retirer des compétences.

Jean Rochefort vient de mourir et avait joué dans « Ridicule ». On y est toujours et ce sont tous ces nuls qui méprisent ceux qui ne sont rien. 

mardi 26 septembre 2017




Réactions à l’actualité


Vente d’Alstom à Siemens.
Comme l’a dit Jean_luc Mélenchon au rassemblement du 23/09 : les « élites » vendent le patrimoine industriel à l’encan. Il faut bien comprendre que la classe dominante française n’aime pas l’industrie : c’est sale et c’est remplis d’illettrés qui votent mal. La liste des entreprises passées à l’étranger est longue : Alcatel, Alstom T&D, Lafarge, Pechiney, Arcelor,…. STX est un cas à part car va passer des coréens aux italiens.
On peut rétorquer que la France fait de même mais il concerne souvent des activités qui n’auront pas d’impact sur le local comme les rachats de sociétés par EDF ou Orange.
Un petit mot sur le rachat d’Alstom T&D par GE. Lors d’une conférence sur la guerre économique Christian HARBULOT, Directeur de l'École de guerre économique spécialisé en intelligence économique et Cybercriminalité nous a expliqué comment les Américains avaient instrumentalisé leur système judiciaire pour faire pression sur Alstom. Ils avaient notamment emprisonné illégalement un cadre d’Alstom mis au secret. Comme la classe politique française est au mieux pleutre au pire achetée, il ne restait plus qu’à vendre l’entreprise qui a la maîtrise des chaudières nucléaires notamment celles utilisées dans nos sous-marins. Je vous laisse réfléchir à cette situation.
Mon analyse est que la classe dirigeante organise sa propre impuissance en matière de politique industrielle comme elle l’a fait avec l’Europe pour la politique financière. A l’instar de dire que c’est la faute de l’Europe quand on doit se serrer la ceinture, ils pourront dire que c’est la faute des étrangers s’il y a des plans sociaux en France. Cela a déjà commencé avec Alcatel racheté par Nokia qui avait dit qu’il créerait des emplois alors qu’un plan social est annoncé à Lannion. Idem pour GE qui va dégraisser.
Qui peut croire que le mariage entre Alstom et Siemens va permettre au nouveau groupe de résister à la concurrence chinoise ? A moins de baisser les salaires au niveau chinois, on ne peut penser à résister dans un environnement où la seule valeur est l’argent. De plus, la tendance naturelle du marché, cher aux néolibéraux, est d’aller vers l’oligopole qui ne peut que faire augmenter les prix. Et qui payent au final les montants des marchés publics ? La classe moyenne dont une bonne partie des winners qui suivent Macron. Bien fait.
Article du Monde qui pose le problème mais avec une mauvaise analyse http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/12/25/l-annee-ou-trois-groupes-du-cac-40-ont-ete-vendus-a-des-etrangers_4838004_3234.html

L’extrême droite au parlement allemand.
« Horreur, les nazis sont entrés au parlement allemand! ». C’est l’antienne que l’on entend partout. La démocratie est péril, l’héritier d’Hitler est en route. Mais cela n’a rien à voir avec la réussite du modèle allemand qui va très bien avec son taux de chômage au plus bas.
Des nazis? Patrick Moreau du CNRS explique que non au 13h00 de France Inter du 25/09 https://www.franceinter.fr/emissions/le-journal-de-13h/le-journal-de-13h-25-septembre-2017 . Ce sont essentiellement des populistes anti immigration. En revanche il y a bien de néo-nazis dans le gouvernement ukrainien donc du côté des gentils qui se battent contre le méchant Poutine. 
Comment ont-ils pu prospérer puisque le pays va bien économiquement? Les communistes du FMI ont sorti une étude où ils s’inquiètent de la montée de la pauvreté en Allemagne. Eurostat donne 22,5% de travailleurs pauvres à comparer au 8,8% français. Ce chiffre laisse une bonne marge de progression à Macron qui s’emploie à combler le fossé. Ces deux seuls chiffres devraient suffire mais il se trouve encore des europhiles béats pour dire que même au seuil de pauvreté on vit bien en Allemagne. Illustration du « on a toujours assez de courage pour supporter la douleur des autres ».
La question de l’immigration a été porteur pour l’AfD. Contrairement à ce qu’on croit, ce ne sont pas seulement les lois Hartz qui ont augmenté la pauvreté. La politique de Merkel sur l’immigration n’est pas une politique de fraternité mais la suite des lois. Sur un marché du travail où il y a déjà 3 fois moins d’entrants chaque année qu’en France, il faut apporter des ressources supplémentaires qui doivent permettre de tirer les salaires vers le bas. Ce n’est pas nouveau mais ce n’est pas comme cela que c’est expliqué dans les médias. La création d’un SMIC n’a pas été une amélioration sociale comme trompété de ce côté ci du Rhin mais le signe que l’élasticité de la patience du peuple allemand avait atteint le quasi point de rupture. Trop tard pour ces élections.

Le geste déplacé de Baffie
J’ai vu passer sur Twitter un extrait où on voit un animateur relever de 2 cm la jupe d’une jeune femme qui ne semble pas être gêné comme avait pu l’être une autre chez Hanouna pour carrément être embrassé sur la poitrine sans son consentement. Grosse émotion et réactions outrées que personnellement je trouve grotesques. Dire que c’est une incitation au viol c’est la même chose que dire que les jeux vidéos sont à l’origine de la violence chez les jeunes. Par ailleurs, l’agressée est une personne connue qui ne peut arguer du fait qu’elle était trop impressionnée pour répondre. En disant cela on dit juste qu’elle est irresponsable et par rebond on retire aussi la responsabilité de l’ »agresseur ». RIEN ne l’empêchait de mettre une baffe à Baffie si cela la gênait. C’est le genre de polémique qui, au lieu d’aller dans le sens de la protection des femmes, caricature les actions en leur faveur. Que dirait-on si, à l’instar de nombreuses vidéos sur Facebook, on organisait une caméra cachée où un type dans une fausse borne descend complètement les jupes des femmes qui s’arrêtent devant la borne révélant leurs sous-vêtements (en majorité des strings) ?    
Il vaut quand mieux utiliser toute cette énergie à protester pour le viol d’une gamine de 11 ans transformé en simple « atteinte sexuelle » que pour un simple geste déplacé sans conséquences.


Ce matin dans Ouest France, un recruteur, dans un « forum de l’emploi » (en fait une Bourse du Travail), explique que les critères de recrutement son « à 95% sur le savoir être ». En un mot : docile . #traduisonsLes

Petit rappel historique
Au début des chemins de fer, l’Etat concédait des lignes et les compagnies étaient privées. Comme l’Etat alors avait encore le sens du bien commun, il imposait des trajets et des conditions. Du coup, les sociétés privées n’ont pas été assez rentables et ont demandé à être nationalisées. Ceci illustre bien que le privé ne peut gagner de l’argent en répondant à un besoin collectif sans dégrader le service  

Si vous trouvez cet exercice intéressant, n'hésitez pas à me le faire savoir. 


dimanche 24 septembre 2017




Réaction rapide au discours de Jean-Luc Mélenchon


Je l’ai écouté attentivement et, comme d’habitude, on a eu un discours pédagogique avec une présentation claire de la situation.

Avec un mécanisme bien huilée, la propagande médiatique et ses relais bêlants sur les réseaux sociaux a tout de suite polémiqué sur une des toutes premières phrases de JLM : le peuple qui a bouté les nazis hors de France. L’aubaine était trop bonne pour ne pas parler de la suite du discours et de son fond. Mais ceux qui disent que la rue n’a pas foutu dehors les nazis ont raison. En effet, dans les années 40, la masse des Français était au mieux indifférente au pire collabo. La résistance était très minoritaire. Donc si vous rencontrez un troll macronien qui répète sa leçon dites lui « Oui bien sûr, comme en 1940 il y a aujourd’hui plus de collabos que de résistants » .

On revoit aussi les éléments de langage sur l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Aujourd’hui, c’est pour dire que c’est la rue et non les élections qui l’ont amené au pouvoir. J’en ai déjà parlé pendant la campagne présidentielle : http://blogdugeekvintage.blogspot.fr/2017/05/traitre-emmanuel-goldstein-allez-faire.html  

Pour les références aux manifestations de rue, il y a, à mon avis une erreur de stratégie. Ne citer que des manifestations de gauche c’est rester dans son camp et s’attirer la critique. Il me parait plus judicieux de parler du Mouvement pour l’Ecole Libre de 1984 qui avait fait tomber le gouvernement Maurois. Ainsi vous désarmez votre contradicteur en disant qu’il est bien content qu’il y ait des mouvements de rue et qu’il trouve alors ce procédé bien démocratique.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_de_l'%C3%89cole_libre_de_1984#La_manifestation_du_24_juin_.C3.A0_Paris
Pour 1968, il ne faut pas oublier qu’au départ la CGT était très réservée pour ne pas dire contre le mouvement étudiant. Je trouve d’ailleurs que l’appel au jeune est pertinent. Le pouvoir a toujours peur des mouvements de jeunes car ils ont encore l’énergie pour agir et le peuple n’aime pas que l’on tire sur ses enfants. C’est pourquoi, une sape régulière du système d’éducation est plus efficace.

En fait, quand Macron ou un de ses laquais parle de « rue », il veut dire « peuple », cette masse amorphe, grouillante et imbécile qui devrait rester à sa place. Ses soutiens actuels (je dis actuels car bon nombre se croyant à l’abri seront un jour ou l’autre touché par les effets du système en place) sont, d’après un sondage Odoxa, des CSP+ de plus de 35 ans. Il n’y aurait donc que des abrutis qui suivent JLM. Cette expression marque le mépris de classe le plus profond et ne fait que refléter le sentiment diffus dans les médias. J’ai toujours pensé qu’il fallait être plus intelligent pour être de gauche que de droite. A droite, c’est facile: il suffit de rester sur "moi et mon pognon". A gauche on est obligé de se pencher sur des concepts compliqués comme liberté, égalité, fraternité, laïcité, … Comme disait Sénèque « Chacun préfère croire que de juger » . En gros, on préfère répéter ce que l’on entend que de réfléchir au sens des problématiques. Je reviens sur la démarche pédagogique de JLM. Il ne prend pas son auditoire pour des imbéciles et explique les tenants et aboutissants de ses assertions. En gros, il n’assène pas des vérités péremptoires et donne les outils pour vérifier la véracité de ses propos. Le problème est que cela prend du temps et de l’énergie et que le laquais préfère des idées prémâchées.

Un dernier mot sur le caractère haineux et menace de la démocratie de JLM. Tous les « remparts » de la démocratie qui soutiennent les gentils opposants démocrates vénézuéliens, ont-ils entendu parler de Leopoldo Lopez ? C’est une des figures de l’opposition qui a la particularité de trouver que  Pinochet avait fait du bon travail en s’opposant à la racaille socialiste et qui est rémunéré par Washington depuis des années. Cet authentique démocrate a été condamné à la prison pour avoir organisé une expédition punitive qui avait fait une douzaine de morts. Condamné à 13 ans de réclusion, il a été mis en résidence surveillée pour raison de santé par l’infâme dictateur Maduro. Je vous laisse 2 versions dont l’une s’appuie sur des faits et l’autre ….
Je n’ose imaginer la réaction de toutes ces belles âmes (dont beaucoup au PS) si JLM avait déclaré que Castro avait fait barrage à cette racaille capitaliste et qu’il appelait à un soulèvement armé contre Macron.
De même que dira-t-on si JLM va rendre visite prochainement à Maduro, alors que Macron se permet de recevoir JUlio Borges, président du Parlement vénézuélien (le dictateur Maduro l’a laissé sortir du pays?) http://www.liberation.fr/societe/2017/09/04/macron-recoit-le-president-du-parlement-venezuelien-opposant-a-maduro_1594147

Je pourrais en rajouter mais cela risque d’être un peu trop long. Il y a bien une guerre déclarée contre le peuple. J’en parlais déjà en juillet 2015 http://blogdugeekvintage.blogspot.fr/2015/07/la-guerre-commence-translation-below.html Les forces sont pour le moment inégales mais utilisons notre intelligence à dénoncer les manipulations tant qu’on peut encore le faire.

Prochainement je vous parlerai de Macron, nouveau numéro 2 au Village https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Prisonnier


Leopoldo Lopez
Version Le Parisien : http://www.leparisien.fr/international/venezuela-l-opposant-emprisonne-leopoldo-lopez-est-en-bonne-sante-08-05-2017-6927627.php
Version l’Humanité : https://www.humanite.fr/leopoldo-lopez-un-delinquant-de-premiere-soutenu-par-washington-639611

mercredi 3 mai 2017

L'abstention différenciée



Les instituts de sondage se plantent régulièrement dans leurs prédictions. Ils mesurent des intentions de vote. Or celles-ci ne sont pas sincères.
Les médias nous ont sorti le spécialiste de la sociophysique qu'il a inventée. Serge Galam, qui se dit au passage climato-sceptique, a défini ce qu'il appelle l'abstention différentiée. En gros, le produit de la participation effective et du taux d'intention de vote est ce qui fera qu'un des candidats gagnera ou pas.
La réputation de SG vient du fait qu'il aurait été le seul à prévoir la victoire de Trump et la défaite de Juppé. Par contre, il avait prévu Fillon au second tour. Donc cela fait 2-1. Personnellement, j'avais prévu aussi l'élection de Trump (j'avais écrit un article en juillet 2016 sur mon blog), je n'avais pas prévu la défaite de Juppé mais celle de Fillon oui. Donc aussi 2-1. Pas mal pour un amateur.
Revenons au "modèle" . Tout d'abord, remarquons que pour être valable, il faut connaitre le taux de participation effectif donc APRES l'élection. Donc prédire avec des données qui ne seront connues qu'après la mesure me parait un peu difficile. Deuxième variable utilisée : les intentions de vote. Et l'on retombe sur le problèmes des instituts de sondages pour les mesurer. End of the game.
Si, selon la loi de Murphy sur l'emmerdement maximal le pire est toujours certain, inutile de crier au loup même en l'enveloppant d'un vernis scientifique. Rappelons que lorsque vous votez blanc, vous donnez la moitié de votre voix à chaque candidat. Après le résultat connu, la proportion aura changée. Cela n'est pas de la responsabilité de l'électeur mais de celui qui n'aura pas su convaincre plus d'électeurs que son adversaire. Cela s'appelle la démocratie.

Pour faire pisser les hommes correctement dans des urinoirs, des comportementalistes ont trouvé un moyen infaillible. On dessine une mouche sur l'urinoir. Les hommes, spontanément, visent la mouche (je l'ai fait). Cela fonctionne bien mieux que les injonctions sur des panneaux. C'est une manipulation facile des gens. Pour moi, le vote Macron est la mouche sur l'urinoir.